Jouer et s'informer, deux pratiques juvéniles en miroir

Delsol, Vanessa (2019) Jouer et s'informer, deux pratiques juvéniles en miroir. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Vanessa.Delsol_these_5840.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Videogaming and information seeking, two mirroring juvenile practices
Creators: Delsol, Vanessa
Directeur de recherche: Coulomb-Gully, Marlène
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales - LERASS
Diplôme: Doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'information et de la communication
Uncontrolled Keywords: Pratiques informationnelles ; Jeunes , Jeux vidéo , Contexte , Technologies numériques
Mots-clés en anglais: Information seeking ; Youths ; Video games ; Context ; IT
Abstract: À l’heure où l’on s’informe dans le cadre de sociabilités quotidiennes via les réseaux sociaux et où l’on joue tout en utilisant des outils info-communicationnels, notre étude entend apporter un changement de perspective en croisant des pratiques supposées antagonistes : s’informer et jouer. Saisir les pratiques informationnelles dans un contexte vidéoludiques est, à notre connaissance, une approche inédite. Une revue de la littérature permet de souligner le caractère pervasif des pratiques vidéoludiques et la perte de visibilité des pratiques informationnelles en contexte numérique. Ces observations mettent en lumière des points de convergence entre des pratiques initialement antagonistes. Dès lors, il devient pertinent de se demander dans quelle mesure de telles pratiques se nourrissent mutuellement. Vingt-deux entretiens individuels ou collectifs ont été réalisés auprès de vingt-huit jeunes âgés de 11 à 19 ans. Les entretiens ont été menés soit au domicile personnel soit dans le CDI du collège ou du lycée. Les données ainsi récoltées ont ensuite fait l'objet d'une analyse transversale et longitudinale. Trois résultats principaux ont émergé. Premièrement, le jeu vidéo s'est révélé être un élément partagé de la culture jeune. Deuxièmement, l’étude a souligné un paradoxe : le plaisir de s’informer et la contrainte de jouer. Enfin, la rédaction de quatre portraits a permis de mettre en évidence le rôle du contexte social (famille, ami(e)s, école, technologie numérique) dans les pratiques vidéoludiques et informationnelles. Finalement, notre étude de terrain permet de saisir l’intrication de ces deux pratiques et démontre combien s’informer relève d’une expérience ludique et jouer d’une expérience informationnelle. Ce travail de recherche propose ainsi un nouveau cadre d’analyse pour l’étude des pratiques informationnelles des jeunes. Il ouvre, par ailleurs, de nouvelles perspectives de recherche à partir notamment des notions de curiosité et d’attention.
English abstract: At a time when we are getting informed through daily sociability via social networks and when we are playing while using info-communication tools, our study aims to bring a change of perspective by crossing supposedly antagonistic practices: information seeking and playing videogames. To our knowledge, capturing informational practices in a context of videogame practices is a new approach. A review of the literature highlights the pervasiveness of videogame practices and the loss of visibility of informational practices in a digital context. These observations highlight points of convergence between initially antagonistic practices. It is therefore relevant to ask to what extent such practices feed into each other. Twenty-two individual or group interviews were conducted with twenty-eight young people aged 11 to 19. The interviews were conducted either at the personal home or in the permanent contract of the college or high school. The data collected in this way were then subjected to cross-sectional and longitudinal analysis. Three main results emerged. First, video games have proven to be a shared element of youth culture. Second, the study highlighted a paradox: the pleasure of being informed and the constraint of gambling. Finally, the writing of four portraits highlighted the role of the social context (family, friends, school, IT) in videogame and information practices. Finally, our field study allows us to understand the intricate nature of these two practices and shows how much seeking informations is a playful experience and playing videogames an informational experience. This research work thus proposes a new analytical framework for the study of young people's information seeking. It also opens up new perspectives for research based in particular on the notions of curiosity and attention.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9155