Analyse didactique des pratiques d’enseignement et d’étude selon le genre en contexte d’éducation prioritaire. Études de cas en éducation physique et sportive lors de deux cycles de handball en collège REP+

Debars, Claire (2020) Analyse didactique des pratiques d’enseignement et d’étude selon le genre en contexte d’éducation prioritaire. Études de cas en éducation physique et sportive lors de deux cycles de handball en collège REP+. [Thesis]

[img]
Preview
Version de Diffusion
Text

Claire.Debars_these_7198.pdf


Télécharger (5MB) | Preview
[img] Version de Diffusion Annex
Text

Claire.Debars_these_5412.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (12MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: A didactic analysis of teaching and learning practices related to gender in the context of priority education areas. Physical education case studies during two handball units in underprivileged multi-ethnic middle schools
Creators: Debars, Claire
Directeur de recherche: Amade-Escot, Chantal
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Research unit: Education, Formation, Travail, Savoirs - EFTS
Diplôme: Doctorat en Sciences de l'Education
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Etudes sur le genre
SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Sciences de l'éducation > Enseignement secondaire
Uncontrolled Keywords: Didactique, Éducation Physique et Sportive, Action didactique conjointe, Genre, Réseau d’Éducation Prioritaire, Handball
Mots-clés en anglais: Didactics, Physical Education, Joint Action in didactics, Gender, Priority education, Handball
Abstract: La thèse vise à analyser les pratiques d’éducation physique et sportive en réseau d’éducation prioritaire (collège REP+) à partir de la focale du genre dans l’action didactique conjointe. La méthodologie, de type qualitatif, relève d’études de cas. Elle mobilise deux échelles d’analyse. A un niveau macrodidactique, nous recomposons pour chaque séance et au niveau du cycle l’avancée des savoirs ainsi que les variations du type d’interactions verbales adressées aux filles et aux garçons de l’ensemble de la classe. Cette échelle permet de caractériser la direction d’étude des deux professeur·es (une femme et un homme) selon le sexe. A un niveau microdidactique, nous étudions plus particulièrement, dans chaque site, quatre élèves, filles et garçons de niveaux contrastés en termes d’excellence scolaire et d’habileté en EPS, lors de certains épisodes remarquables. La mobilisation du concept de positionnement de genre épistémique permet d’éclairer les processus différentiels à l’œuvre. A cette échelle d’analyse, les résultats mettent en évidence l’articulation du positionnement de genre du professeur et des élèves et son rôle dans l’actualisation des trajectoires didactiques des élèves lors du cycle. Il ressort que les phénomènes différentiels selon le genre se redoublent en raison des difficultés à maintenir l’épaisseur des enjeux de savoirs lors des transactions. La recherche met en évidence une pluralité de facteurs intervenant dans ces processus en pointant l’intérêt d’une démarche inspirée de l’intersectionnalité pour rendre compte des inégalités de réussite en EPS des filles et des garçons en éducation prioritaire.
English abstract: A didactic analysis of teaching and learning practices related to gender in the context of priority education areas. Physical education case studies during two handball units in underprivileged multi-ethnic middle schools. Abstract: This doctoral thesis aims at analyzing physical education teaching and learning practices in two underprivileged and multi-ethnic middle schools that are located in low socioeconomic areas. The focus is about how gender order is enacted in day-to-day classrooms using the didactic joint action conceptual framework within the French didactique tradition. The case study methodology is based on observational research. Two scales of data analysis were performed. The first one (a macrodidactic analysis) characterizes teachers’ practices and identifies all contents delivered during each unit. The findings put light on the gendered chronogenesis of the knowledge taught and learned by girls and boys. The second scale (a microdidactic analysis) focuses on specific transactions and co-construction of gendered content in each site. Four students (two girls and two boys having contrasted handball skill levels and various academic achievement) were observed during prominent episodes over the unit. The analytical tools used allow describing teachers’ and students’ ‘epistemic gender positioning’. The findings show the articulation of participants’ epistemic gender positioning and its role in the making of student didactical trajectories over the unit. Particularly, they point out the effect of overlapping categories such as sex, ethnicity and socioeconomic origins on the process that leads to provide disparate knowledge thickness to girls and boys within the episodes. Using an intersectionality-based approach, the research highlights how gender inequalities in physical education are constructed in underprivileged multi-ethnic middle schools.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9262