Le point de vue des Roumains sur le don d'organes, les décisions de fin de vie et la couverture sociale : trois études d'éthique de soin

Teodorescu, Daniela Iulia (2018) Le point de vue des Roumains sur le don d'organes, les décisions de fin de vie et la couverture sociale : trois études d'éthique de soin. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Daniela Iulia.Teodorescu_these_9500.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (1MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Romanians' view about the acceptability of donating organs, end-of life decisions, and social security : three ethical care studies
Creators: Teodorescu, Daniela Iulia
Directeur de recherche: Muñoz Sastre, Maria Teresa
Doctoral school: CLESCO : Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition
Research unit: Centre d’Etudes et de Recherches en Psychopathologie et Psychologie de la Santé - CERPPS
Diplôme: Doctorat en Psychologie
Subjects: SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES > Psychologie
Uncontrolled Keywords: Éthique, Roumanie, Don d'organes du vivant, Suicide médicalement assisté, Assurance maladie
Mots-clés en anglais: Ethics, Romania, Living organ donation, Physician-assisted suicide, Health insurance
Abstract: Nous étudions les conditions d’acceptabilité des Roumains concernant le don d’organes des donneurs vivants (DOV), le Suicide Médicalement assisté (SMA) et la Couverture maladie. Notre travail est basé sur la Théorie Fonctionnelle de l'Intégration de l'information de N.H. Anderson (1981). En ce qui concerne la 1ère étude : 263 adultes (dont 51 professionnels de santé) ont jugé de l'acceptabilité du DOV des 42 scénarii réalistes résultants de la combinaison de six facteurs : A) type d'organe, B) si le patient pouvait l'obtenir sur un cadavre C) relation donneur-receveur, D) niveau d'autonomie du donneur, E) compensation financière, F) niveau de responsabilité. Pour la seconde étude : 212 tout-venants et 52 professionnels de la santé ont jugé l'acceptabilité du SMA des 36 scénarii réalistes résultants de la combinaison de quatre facteurs : A) l'âge de la patiente, B) le degré d'incurabilité, C) le type de souffrance et D) la demande de SMA. Concernant la troisième étude : 271 adultes (dont 40 professionnels de santé et 33 gérants d’entreprise) ont jugé de l'acceptabilité de l’Assurance maladie des 51 scénarii réalistes résultants de la combinaison de cinq facteurs : A) La contribution de l’employeur, B) La contribution des travailleurs, C) La couverture des soins médicaux et dentaires, D) La couverture en cas de maladies graves ou chroniques, E) Les Bénéficiaires. Résultats : Concernant le DOV, sept positions de jugement qualitativement différentes ont été retrouvées : Inacceptable (12%), Marché libre (44%), Rémunération du donneur (12%), Altruisme (6%), Toujours acceptable (16%), Responsabilité du donneur (4%) et Indéterminée (6%). Pour notre seconde étude les résultats montrent que la majorité des tout-venants (51%) et des professionnels de la santé (85%) étaient opposés au SMA, peu importe les conditions. Concernant notre troisième étude les résultats montrent que la plupart des participants (78%) étaient favorables à l'existence d'un programme d'assurance maladie.
English abstract: Our research investigates the views of Romanians lay people’s and health professionals regarding living organ donation (LOD), physician-assisted suicide (PAS) and health insurance program. Our work is based on N.H. Anderson's Functional Theory of Information Integration (1981). With regard to the first study: 263 adults (including 51 health professionals) rated the LOD's acceptability of the 42 realistic scenarios resulting from the combination of five factors: A) type of organ, B) whether it could have been obtained from a cadaver, C) donor-recipient relationship, D) donor's level of autonomy, E) financial compensation, to which we added factor F) patient’s level of responsibility for their illness. For the second study: 212 lay people’s and 52 health professionals judged the acceptability of PAS in 36 realistic vignettes composed of all combination of four factors: A) the patient’s age, B) the level of the incurability of the illness, C) the type of suffering, and D) the patient’s request for PAS. Regarding the third study: 271 adults (including 40 health professionals and 33 business managers) judged the acceptability of the health insurance program in 51 realistic scenarios resulting from the combination of five factors: A) Employers contribution, B) Workers contribution, C) Medical and dental coverage, D) Coverage of chronic or severe illness, E) Beneficiaries. Results: Regarding LOD, seven qualitatively different judgment positions were found: Never Acceptable (12%), Free Market (44%), Compensation (12%), Altruism (6%), Always Acceptable (16%), Patient’s responsibility (4%) and Undetermined (6%). For the second study, the results show that the majority of lay people (51%) and health professionals (85%) were opposed to the PAS, regardless of the conditions. Regarding our third study the results show that most participants (78%) favored the existence of a health insurance program.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9316