Cosmogenèse de l’expérience : le champ transcendantal impersonnel de Bergson à Deleuze

Piatti, Giulio (2018) Cosmogenèse de l’expérience : le champ transcendantal impersonnel de Bergson à Deleuze. [Thesis]

[img] Version de Diffusion
Text

Giulio.Piatti_these_6164.pdf


Accès : Registered users only

Télécharger (2MB) | Request a copy
Item Type: Thesis
Titre en anglais: Cosmogenesis of the experience : the transcendental impersonal field from Bergson to Deleuze
Titre dans une autre langue: Cosmogenesi dell'esperianza : il campo trascendentale impersonale da Bergson a Deleuze
Creators: Piatti, Giulio
Directeur de recherche: Montebello, Pierre
Doctoral school: ALLPH@ : Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication
Research unit: Equipe de Recherche sur les Rationalités Philosophiques et les Savoirs - ERRAPHIS
Diplôme: Doctorat en Philosophie
Subjects: ARTS-LETTRES-LANGUES-PHILOSOPHIE > Philosophie
Uncontrolled Keywords: Transcendantal, Métaphysique, Bergson, Deleuze, Cosmogenèse
Mots-clés en anglais: Transcendental, Cosmogenesis, Metaphysics, Bergson, Deleuze
Abstract: Henri Bergson, dans le premier chapitre de Matière et mémoire, étend la perception du domaine du sujet à l’ensemble de la réalité, conçue comme un système cosmique d’images ; cette idée est intégrée, chez Bergson, par une conception de la matière en tant que force, domaine dynamique, détense d’un élan vital qui traverse la réalité. Gilles Deleuze, à partir des années Soixante, a repris ces intuitions, en élaborant la notion de plan d’immanence, en tant que surface qui détermine l’émergence de la réalité, condition cosmogenetique de tout ce qui est. But du travail c’est de reconstruire cette idée qui, à partir de la notion de champ transcendantal impersonnel, lie Bergson à Deleuze avec l’intermédiation des réflexions de Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty, Jean Hyppolite Raymond Ruyer et Gilbert Simondon et qui semble en même temps montrer une métaphysique renouvelée, capable d’arpenter les différentes relations qui constituent le cosmos.
English abstract: Henri Bergson, in the first chapter of Matter and Memory, extends perception from the subject to the whole reality, conceived as a cosmic system of images, integrating this idea with an original understanding of the matter as a force, a dynamic field that coincides with the expression of an élan vital. Gilles Deleuze, during the sixties, resumes these intuitions, elaborating the notion of plane of immanence, i.e. a surface that determines the emergence of reality, a “cosmogenetic” condition of everything that is. Aim of my work is to study this line of thought, grounded on the notion of transcendental impersonal field, that connects Bergson to Deleuze with the intermediation of Jean-Paul Sartre, Maurice Merleau-Ponty, Jean Hyppolite, Raymond Ruyer and Gilbert Simondon and that seems to show, at the same time, an original metaphysics, capable of grasping the different relations that constitutes the cosmos.
URI: http://dante.univ-tlse2.fr/id/eprint/9358